Histoire(s) d’Afrique

 

«Le Groenland apparaît plus grand que l’Afrique alors que cette dernière est 15 fois plus grande dans la réalité. Le Cameroun semble avoir la même grandeur que la Suisse alors qu’en réalité, le Cameroun est 11,5 fois plus grand que la Suisse qui avec ses 41.277 km2 n’atteint pas la dimension de l’une des 10 provinces du Cameroun (475.000 km2) (…). L’Allemagne semble le double du Mozambique, alors que dans la réalité, l’Allemagne avec ses 357.114 km2 est moins de la moitié du Mozambique qui a 801.590 km2. La Belgique semble plus grande que le Sénégal. Mais en réalité, le Sénégal avec ses 196.722 km2 est presque 6 fois et demi supérieur à la Belgique qui n’a que 30.528 km2. Lorsqu’il a fallu trancher pour utiliser par exemple la carte géographique de Gall ou celle de Peter plus proche de la réalité, et corrigeant les erreurs de Mercator, le gouvernement américain a choisi la carte erronée et pour cause: c’est celle qui fait la part belle à l’Occident et endommage les pays non occidentaux, comme l’Afrique, l’Amérique du Sud et l’Asie. L’Afrique est un très grand continent, avec ses 30.418.873 km2, représentant les 6% de la terre et 20,3% des terres émergées. Alors que les 46 pays de l’Europe totalisent une superficie de 5.917.619 km2, c’est-à-dire que l’Europe entière, du Portugal à l’Ukraine est 4,4 fois plus petite que l’Afrique. Pourtant, dans l’imaginaire collectif, les Africains sont convaincus d’être 10 fois plus petits que l’Europe, de disposer moins d’espace vital que les Européens (…) Grâce à cette carte à première vue anodine, l’Europe a réussi à installer dans la tête des africains une acceptation de leur supposée supériorité.» Jean-Paul Pougala

 

Afrique centrale :

Algérie :

Cameroun :

Érythrée:
Éthiopie:

Libye :

Madagascar :

À voir aussi:

Mali:

Sénégal:

Somalie:

Tunisie:

Divers: