Pour en finir avec le relativisme historique…

 

… et ses applications quant au passé colonial de la France, qu’on nous somme, à tout propos critique, de remettre dans son contexte. Ce contexte, un jeune homme de vingt-deux ans, envoyé par la ligue de l’enseignement pour réaliser un film destiné à mettre en valeur la mission éducative de la France, le posa de manière pédagogique et sans nuance -mais par quelles nuances devait-on protéger celui qui exploite, au nom de quelle humanité? Son film, que voici, fut interdit en France pendant quarante ans. Il valut à l’auteur treize inculpations et une condamnation à la prison en vertu du décret Laval de 1934. Mais il reçut une récompense au festival de Varsovie en 1950. Comme quoi, d’un bloc à l’autre, dans ce sens aussi, la vérité du voisin fut toujours bonne à dire.

Olivier Favier

PS: Merci à Juliette pour m’avoir fait parvenir ce documentaire.

Afrique 50, première partie, par René Vautier.

Afrique 50, deuxième partie, par René Vautier.

Pour voir les films, aller sur le lien puis attendre quelques secondes que la vidéo s’affiche dans une nouvelle fenêtre.