La Convention nationale de l’accueil et des migrations: une « offensive positive », par Olivier Favier.

« Grande-Synthe est l’un de ces lieux prétendument périphériques où se conjuguent aujourd’hui réel et imaginaire, lucidité et créativité, loin des peurs et des fantasmes qui rendent les catastrophes possibles. »

Olivier Favier

Je n’ai pas encore commencé à vivre (extrait), par Tatiana Frolova et le théâtre KnAM.

 
« Pour évaluer l’ampleur des tragédies du passé russe, nous comptons généralement les morts.
Pourtant, ce ne sont pas les morts qu’il faut compter, mais les survivants. »

Vladimir Yakovlev

Clisson, par Gustave Flaubert.

 
« Voilà bien l’éternel et beau rire, le rire éclatant de la nature sur le squelette des choses. »

Gustave Flaubert

Beauté de ce monde, par Ilarie Voronca.

 
« Chaque tristesse est là pour couvrir un miracle. »

Ilarie Voronca

Un siècle de guerres et de violences de masse, par Olivier Favier

 
« Dans le regard occidental, ce que l’historien britannique Eric Hobsbawn a appelé le « siècle court » s’ouvre dans la violence pour s’achever sur la mort symbolique des idéologies.  »

Olivier Favier

La soif et la source, par Louis Aragon.

 
« Que suis-je de plus que ton chiffre
Un signe entre autres de ta vie
Le verre bu qui demeure ivre
À son bord des lèvres qu’il vit »

Aragon

Je reviens d’Athènes, par Léonard Vincent.

 
« Mais ce n’est pas parce qu’ils sont incompétents, corrompus, malveillants ou stupides que nos gouvernants ne nous aident pas à nous sauver de cette chute lente, prudente, dans la bassesse. C’est parce qu’ils ont sincèrement, honnêtement, ignoblement accepté l’idée qu’une grande partie des humains doit par nécessité supporter sans protester les mille morts d’une vie indigne. »

Léonard Vincent

Invitation à une fête d’anniversaire, par Marie-Pierre Barrière.

 
« C’est avec une grande joie que nous avons reçu hier 28 mars la nouvelle concernant S, qui vient de se voir reconnaître mineur par la Cour d’Appel du Tribunal de Reims. La décision était mise en délibéré depuis l’audience qui a eu lieu le 7 Mars 2017 en report de celle qui devait initialement se tenir le 17 janvier 2017.
Cette décision du juge d’appel est une infirmation c’est-à-dire qu’elle conteste la majorité de S que la juge des enfants a validée, à la demande de vos services, par une ordonnance de main levée en date du 29 août dernier. S, qui est né le 29 mars 1999, a donc été reconnu mineur une vingtaine d’heures avant de devenir vraiment majeur.
Nous voudrions alors vous faire partager notre joie et celle de S et vous inviter au repas d’anniversaire que nous organisons aujourd’hui. »

Marie-Pierre Barrière-Lallement

Faire entendre leurs voix, montrer leurs visages, leur donner une place, par Marie-Pierre Barrière.

 
« La profondeur des échanges en tout cas m’a renvoyée à l’intime intuition que se joue dans la rencontre avec ces jeunes quelque chose de fondateur pour construire une société humaniste et inclusive. »

Marie-Pierre Barrière

A gesture for Denko, by Moussa Badjè Doumbia.

 
« I wish to take this opportunity to thank from the bottom of my heart all those who made a gesture for Denko. I reiterate my unshakeable support to the educator whois at risk of losing her job for having expressed her personal distress. In memory of Denko, we must pursue our struggle for a better welcome for isolated minors, but mostly, for that of all men in the world of mankind. »

Moussa Badjè Doumbia