Le Manoir d’Ango, par André Breton.

 
Je prendrai pour point de départ l’Hôtel des Grands Hommes, place du Panthéon, où j’habitais vers 1918, et pour étape le Manoir d’Ango à Varengeville-sur-Mer, où je me trouve en août 1927 toujours le même décidément, le Manoir d’Ango où l’on m’a offert de me tenir, quand je voudrais ne pas être dérangé, dans une cahute masquée artificiellement de broussailles, à la lisière d’un bois, où d’où je pourrais, tout en m’occupant par ailleurs à mon gré, chasser au grand-duc. (Était-il possible qu’il en fût autrement, dès lors que je voulais écrire Nadja?)

 

Manoir d'Ango, août 2012. Photo: Olivier Favier. Tous droits réservés.

Manoir d'Ango, août 2012. Photo: Olivier Favier. Tous droits réservés.

Manoir d'Ango, août 2012. Photo: Olivier Favier. Tous droits réservés.

Manoir d'Ango, août 2012. Photo: Olivier Favier. Tous droits réservés.

Manoir d'Ango, août 2012. Photo: Olivier Favier. Tous droits réservés.

Pour aller plus loin: