Mot-clé : Emanuele Crialese

Le monde coupé en deux, Terraferma d’Emanuele Crialese, par Olivier Favier.

 
« Avant même que le monde ne se sépare en deux, les nomades ont presque toujours perdu. C’est un paradoxe de l’Histoire, car de Rome aux États-Unis d’Amérique, nombre de pays ou d’Empires vivent leurs origines au travers des voyages. Et c’est d’eux seuls que nous tenons nos rêves. »

Olivier Favier

Conscience et humanité noyées, par Olivier Favier.

 
« Faire silence sur ce passé en rappelant au mieux la dictature des uns et la déréliction des autres suffit à dire que si depuis plus de vingt ans la Méditerranée s’est changée en un cimetière du rêve, la conscience européenne, elle, n’a pas fini de s’y noyer. »

Olivier Favier