Mot-clé : Mineur isolé étranger

Le sourire d’Omar, par Olivier Favier.

 
« Il y a quelques semaines, d’autres nouvelles m’arrivent par une connaissance commune, qui racontent tout autre chose. Elles sont si tristes que je mets plusieurs minutes pour accepter qu’il n’y ait pas de confusion possible. Omar ne va pas bien, il est souvent absent de l’école, seul dans un appartement, en proie à des addictions. L’assistante familiale qui l’a accueilli quelques mois plus tôt les fins de semaine a proposé une adoption. Mais le projet a été refusé par l’Aide sociale à l’enfance. Mieux, on l’a presque aussitôt replacé au foyer. À la suite de cette énième déception, Omar s’est effondré. »

Olivier Favier

Invitation à une fête d’anniversaire, par Marie-Pierre Barrière.

 
« C’est avec une grande joie que nous avons reçu hier 28 mars la nouvelle concernant S, qui vient de se voir reconnaître mineur par la Cour d’Appel du Tribunal de Reims. La décision était mise en délibéré depuis l’audience qui a eu lieu le 7 Mars 2017 en report de celle qui devait initialement se tenir le 17 janvier 2017.
Cette décision du juge d’appel est une infirmation c’est-à-dire qu’elle conteste la majorité de S que la juge des enfants a validée, à la demande de vos services, par une ordonnance de main levée en date du 29 août dernier. S, qui est né le 29 mars 1999, a donc été reconnu mineur une vingtaine d’heures avant de devenir vraiment majeur.
Nous voudrions alors vous faire partager notre joie et celle de S et vous inviter au repas d’anniversaire que nous organisons aujourd’hui. »

Marie-Pierre Barrière-Lallement