Mot-clé : Libye

La Chapelle: dans la nuit des réfugiés, par Olivier Favier.

 
« Sous le pont du métro aérien, entre les stations Barbès et la Chapelle, les nuits ne sont pas seulement bruyantes et inconfortables. Chaque matin, à l’heure où Paris s’éveille, une demi-heure avant le premier métro, la police évacue les jeunes gens qui y dorment, lampe-torche au poing. C’est pour l’instant la seule intervention des pouvoirs publics en direction de la centaine de migrants, Soudanais et Érythréens pour l’essentiel, qui y ont trouvé refuge. En allant jusqu’à la station suivante, à Stalingrad, ils sont peut-être trois cents. »

Olivier Favier

Les noirs de Tawargha dans les limbes des camps de réfugiés, par Antonio M. Morone.

 
« Tawargha est aujourd’hui une ville-fantôme. En l’espace de deux jours en août 2012, elle a été complètement vidée de ses 40 mille habitants par les milices révolutionnaires de Misrata. »

Antonio M. Morone

Lampedusa le sait [Lampedusa lo sa], par Assalti frontali.

 
« Lampedusa le sait
L’Occident le sait
Tout le monde le sait. »

Assalti Frontali

Dialogue entre Omar Al-Mokhtar et le général Rodolfo Graziani.

« Nous avons juré de tous mourir, l’un après l’autre, mais de ne pas nous soumettre. Je ne me serais jamais présenté de mon plein gré. C’est certain. »

Omar Al-Mokhtar

Montreuil: le Mali en échos, par Aline Jobert.

Durant l’été 2010, Aline Jobert a voyagé au Mali. En novembre 2012, elle est allée à Montreuil, «la seconde ville malienne au monde après Bamako», à l’écoute d’une communauté inquiète.

Libye et Italie: une curieuse idylle postcoloniale, par Olivier Favier.

« En Libye, Rodolfo Graziani met en place des colonnes mobiles sur le modèle de Gallieni à Madagascar. Il utilise les bombardements au gaz en 1928 -une technique éprouvée par les Français pendant la guerre du Rif- et ouvre 16 camps de concentration en Cyrénaïque -à la suite des britanniques durant la guerre des Boers. Les déportés sont au nombre de 100 000 -pour une région qui au recensement turc de 1911 compte un peu moins du double d’habitants. 40 000 ne reviendront pas. Ce sont les proportions du génocide dans les communautés juives de France ou d’Italie pendant la seconde guerre mondiale. »

Olivier Favier

Tunisie, Italie, France: une révolution, deux populismes. Entretien avec Pierre Henry.

« La Tunisie est un pays de dix millions d’habitants, dans une situation de grande difficulté économique, et finalement selon les chiffres du Haut Commissariat aux Réfugiés, vingt-trois mille personnes ont atteint les rives de Lampedusa. C’est très faible compte tenu de la période que la région traverse. »

Pierre Henry

Rayes le Bled, par El General.

« Président du pays,
ton peuple est mort
les gens se nourrissent dans les poubelles
Regarde ce qui se passe dans le pays
Les soucis sont partout
Les gens ne savent pas où dormir »

El General