Lampedusa le sait [Lampedusa lo sa], par Assalti frontali.

 
Bienvenue aux réfugiés
Bienvenue aux immigrés bienvenus !

Bienvenue aux immigrés
Bienvenue aux réfugiés
bienvenue !

(Allons à lampedusa)

la la Lampedusa le sait
la la Lampedusa le sait
Quelle est sa vérité
quelle est sa dignité
Porte de la vie, porte de l’Europe
Lampedusa en avril était vide, solitaire et lointaine
nous sur l’île à cent comme un seul groupe nous chantions dans le vent (la liberté)
Et on ne doit pas savoir on ne peut pas raconter
la dignité est en route et aujourd’hui elle vient de la mer
Il y a eu un naufrage durant le voyage (mais tu n’en dirais rien)
il y a les extracommunautaires (et les extraterrestres)
Il y avait le soleil et les mouettes
il y avait les requins
Et puis il y avait nous, migrants et habitants de Lampedusa
Même sweat-shirt noir à capuche pour saluer une sœur qui était une panthère noir de son tourment
23 avril sur ce quai le cargo reparti depuis peu
maintenant je sais à Lampedusa le destin est cruel
ici la mer est très belle mais aussi mer assassine

Mais combien d’humanité entre les vagues de la mer
combien de vérité dans le navire de là-bas
combien de dignité Lampedusa le sait que les Italiens n’en ont rien à foutre

la la Lampedusa le sait
la la Lampedusa le sait
Quelle est sa vérité
quelle est sa dignité

Lampedusa le sait on partage le pain on ne laisse pas se noyer
on ne laisse pas un bateau 4 jours au milieu de la mer
bloqué là par une corvette militaire
13 soldats très italiens mais sans un cœur pour parler
tandis que les 13 marins se précipitaient pour porter au secours ils n’ont eu ensuite que des ennuis ils ont jeté les chaloupes contre les vagues immenses
le navire Lavigna pointait sur eux un missile
bloquait tous les ports
toutes les entrées pour les repouser en Libye avec la peur dans les yeux
Lampedusa le sait ce n’est pas un délit d’émigrer
ce soir il y aura un pont et non une barrière exemplaire
les baleines migrent et les oiseaux migrateurs
les êtres humains migrent et ça continue de bouillonner en moi
montés à bord montés en enfer
Le plus criminel de tous est bien sûr le gouvernement!

Mais combien d’humanité entre les vagues de la mer
combien de vérité dans le navire de là-bas
combien de dignité Lampedusa le sait que les Italiens n’en ont rien à foutre

la la Lampedusa le sait
la la Lampedusa le sait
Quelle est sa vérité
quelle est sa dignité

Nos bras ouverts comme des fenêtres, cette chanson nous la dédions à Ester
à des funérailles pleines de Digos(1)
mais aussi des frères avec qui je partage mon cri
Parce que ce monde est absurde
tu entends sur les côtes l’onde de choc
tu peux comprendre que je m’y catapulte et qu’elle résonne dans ma tête comme une alarme antivol
Combien de fois cette porte est restée fermée
et combien de tombes sans nom à Lampedusa
Combien de fois cette porte est restée fermée
et combien de tombes sans nom à Lampedusa

Bienvenue aux réfugiés
Bienvenue aux immigrés bienvenus !

Bienvenue aux immigrés
Bienvenue aux réfugiés
bienvenue !

Chanson extraite de l’Album Profondo rosso (2011).

Assalti frontali – profondo rosso – lampedusa lo sa

 

Le cargo Pinar.

Le cargo Pinar.

 

Extrait d’un article de l’Unità du 01/03/2011:

« Nous sommes allés à Lampedusa -nous raconte [Militant A, un membre du groupe]- pour un concert contre les Cie [Centres d’Identification et d’Expulsion], qui sont en soi une honte et où les migrants, grâce à une loi du gouvernement, peuvent rester enfermés, sans avoir commis aucun délit, non plus deux mais six mois. À cette période justement, il y a eu l’épisode du cargo turc Pinar qui avait sauvé des migrants de la mer et s’est retrouvé bloqué par une corvette militaire italienne pendant quatre jours. À cette occasion, une jeune émigrée enceinte est morte.

Nous sommes allés aux funérailles et il y avait beaucoup d’habitants de Lampedusa, personnes de grande dignité et humanité, qui connaît bien et partage le drame des malheureux qui abordent les côtes de l’île. Même ici: si les milliards d’euro qui se dépensent pour les Cie, pour garder en cage ceux qui arrivent sur les côtes italiennes à la recherche d’un futur, étaient dépensés pour l’accueil, ne serait-ce pas mieux pour tout le monde?

Mais pour changer les choses il faut partir d’en bas, de nous-mêmes, trouver les moyens pour s’unir et lutter pour des droits qui concernent tout le monde de la même manière. Moi avec Assalti frontali je raconte ces histoires et les chansons naissent souvent d’expériences concrètes, comme celle avec les Roms ou celle de Lampedusa, les manifestations d’étudiants, etc.

Pour moi le Rap c’est raconter ce que je vis mais aussi communiquer un imaginaire différent de celui dominant, parce que l’imaginaire fait la différence, c’est le point de départ pour construire une réalité différente. »

La position du cargo Pinar au moment de la prise en charge des 140 naufragés. Malgré l'évidente proximité de l'île de Lampedusa, l'Italie a joué le bras de fer avec Malte du 16 au 20 avril 2009. Une des personnes secourues es

La position du cargo Pinar au moment de la prise en charge des 144 naufragés. Malgré l’évidente proximité de l’île de Lampedusa, l’Italie a joué le bras de fer avec Malte du 16 au 20 avril 2009 avant d’accepter que le bateau n’accoste à Porto Empedocle en Sicile. Il aura fallu attendre le 19 pour qu’une vingtaine de migrants dont la santé avait particulièrement pâti durant la traversé, ainsi que le corps d’Ester Ada, une Nigérianne enceinte âgée de 17 ans, décédée le 16 avril durant les opérations de sauvetage, soient emmenés à Lampedusa.  Le ministre de l’intérieur Roberto Maroni (Ligue du Nord) accusait Malte (316km2, 400 000 habitants) de ne pas prendre ses responsabilités face à l’afflux des migrants. Alors que  Silvio Berlusconi recevait le colonel Khadafi pour la première fois en Italie, quarante ans après sa prise de pouvoir, 834 immigrants, pour la plupart originaires d’autres pays, furent « renvoyés » en Libye entre mai et août 2009.

 Pour aller plus loin:

 

Testo originale italiano:

 

Benvenuti ai rifugiati
Benvenuti agli immigrati benvenuti !

Benvenuti agli immigrati
Benvenuti ai rifugiati
benvenuti !

(Andiamo a lampedusa)

la la lampedusa lo sa
la la lampedusa lo sa
Qual’è la sua verita
qual’è la sua dignità

Porta della vita,porta dell’ europa
Lampedusa ad aprile era vuota, solitaria e remota
noi sull’ isola in cento come un unico gruppo cantavamo nel vento (la libertà)
E non si deve sapere non si può raccontare
la dignità è in cammino e oggi viene dal mare
C’è stato un naufragio nel viaggio (ma non lo diresti)
ci sono gli extracomunitari (e gli extraterrestri)
C’ era il sole e i gabbiani
c’ erano i pescecani
C’ eravamo anche noi immigranti e lampedusani
Stessa felpa nera col cappuccio a salutare una sorella che era una pantera nera del suo cruccio
23 aprile su quel pontile da poco ripartito il mercantile
ora so a lampedusa è crudele il destino
qui è un mare bellissimo ma anche un mare assassino

Ma quanta umanità tra le onde del mar
quanta verità dalla nave di là
quanta dignità lampedusa lo sa che frega un cazzo agli italiani da qua

la la lampedusa lo sa
la la lampedusa lo sa
Qual’è la sua verita
qual’è la sua dignità

Lampedusa lo sa si spezza il pane non si lascia annegare
non si lascia una barca 4 giorni in mezzo al mare
bloccata lì da una corvetta militare
13 soldati italianissimi ma senza un cuore per parlare
mentre tutti e 13 marinai si lanciavano in soccorso e hanno avuto dietro solo guai gettato le scialuppe davanti a onde altissime
la nave Lavigna gli puntava contro un missile
bloccava tutti i porti
tutti gli imbocchi per respingerli in libia con la paura negli occhi
Lampedusa lo sa non è un reato migrare
stasera sarà un ponte non una barriera esemplare
migrano balene e gli uccelli migratori
migrano gli esseri umani e io non calmo i miei bollori
saliti a bordo saliti nell’ inferno
Il più assassino di tutti è senza dubbio il governo !

Ma quanta umanità tra le onde del mar
quanta verità dalla nave di là
quanta dignità lampedusa lo sa che frega un cazzo agli italiani da qua

la la lampedusa lo sa
la la lampedusa lo sa
Qual’è la sua verita
qual’è la sua dignità

Les naufragés à bord du Pinar.

Tratto da un articolo del giornale L’Unità del 01/03/2011:

« Noi siamo stati a Lampedusa – ci racconta [Militant A, rapper di Assalti frontali] – per un concerto contro i Cie, che sono una vergogna in sé e in cui i migranti, grazie a una legge del governo, possono rimanere rinchiusi, senza aver commesso alcun reato, non più due ma sei mesi. Proprio allora ci fu l’episodio del mercantile turco Pinar che aveva salvato dei migranti dal mare e che venne bloccato da una corvetta militare italiana per quattro giorni. In quell’occasione morì una giovane emigrata incinta.

Noi siamo stati al funerale e c’erano tanti lampedusani, gente di grande dignità e umanità, che ben conosce e condivide il dramma dei disperati che approdano sulle coste dell’isola. Anche qui: se i miliardi di euro che si spendono per i Cie, per tenere in gabbia chi arriva sulle coste italiane in cerca di un futuro, venissero spesi per l’accoglienza, non sarebbe meglio per tutti?

Ma per cambiare le cose bisogna partire dal basso, da noi stessi, trovare i modi per unirsi e lottare per diritti che riguardano tutti nello stesso modo. Io con Assalti frontali racconto queste storie e le canzoni nascono spesso da esperienze concrete, come questa con i Rom o quella di Lampedusa, le manifestazioni degli studenti, etc.

Per me il Rap è raccontare quello che vivo ma anche comunicare un immaginario diverso da quello dominante, perché l’immaginario fa la differenza, è il punto di partenza per costruire una realtà diversa. »

  1. Acronyme de Divisione Investigazioni Generali e Operazioni Speciali, police politique italienne créée en 1978, avec des bureaux dans chaque préfecture. []